Camille Bedin – 31 janvier 2015

Camille Bedin est Secrétaire Générale Adjointe de l’UMP en charge de l’éducation.
Lors d’une récente tribune dans un quotidien elle nous a généreusement offert LA solution aux maux de l’École (oui, oui, encore une !).

Source : Les Inrocks

L’idée est louable (même si elle n’est guère originale) mais on peut craindre, au vu des solutions proposées que le jour de gloire soit encore loin d’arriver puisque ce qu’elle propose n’est ni plus ni moins une liste de « y’a qu’à » et de « faut qu’on » proposant au mieux des choses qui existent déjà, au pire un projet inopérant, ou bien encore des vœux pieux qui ne mangent pas de pain.

Nous ne devons plus accepter les petits renoncements du quotidien à la laïcité dans nos écoles: chaque concession est une démission.

Cela commence par permettre aux élèves de sortir de l’école primaire en sachant parler, lire et écrire la langue française, en connaissant les grands auteurs qui l’ont honorée! Il faut apprendre à nouveau l’histoire de façon chronologique et continue, sans flagornerie et sans honte.

Il faut enfin valoriser les enseignants en fonction du travail qu’ils accomplissent, des résultats obtenus avec leurs élèves, et non plus de leur seule ancienneté. Là encore, l’exemplarité doit nous conduire à ne plus faire deux poids, deux mesures: la méritocratie doit être pour les élèves comme pour le reste de la société.

[Les parents] doivent être étroitement associés au processus éducatif, accompagnés et formés quand nécessaire par la création d’Écoles des parents. Chaque famille doit être en mesure d’accompagner la scolarité de ses enfants.

Une fois que les bases à l’École seront à nouveau posées, c’est au système de formation et au marché du travail de se décloisonner.

C’est en lisant un projet comme celui-ci qu’on se dit que l’École est loin d’être sortie des ronces.
Félicitons tout de même Camille Bedin pour cette nomination méritée.